MANDE KULU

« Dans l’empathie étonnante de ses protagonistes aux origines diverses, une mélodie prend l’envol… Expression de l’âme intemporelle par définition, d’une culture et d’une civilisation rayonnant au contact avec les autres créations de l’esprit de l’home qui ont atteint le sublime. Comme si la ferveur nostalgique de l’héritage sahélien avait célébré son jumelage avec la musique classique du XVIIIe siècle européen… »
Luigi Elongi, Afrique-Asie, juin 2017

« On pense aux fusions de Ali Farka Touré et Ry Cooder, de John McLaughlin, à l’esthétique ECM. Une musique qui tourne, qui plane. La guitare mandingue a trouvé son chef-d’oeuvre. »
Jean-Pascal Assailly, Trad’Magazine, mai-juin 2017

« Une nouvelle voix dans la musique mandingue. »
Christophe Rossi, Batteur Magazine, mai 2017

Samba Diabaté : guitare, jeli n’goni
Vincent Zanetti : guitare, harpe-luth zena, djembé
Hélène Labarrière : contrebasse
Jacky Molard : violon, alto
Enregistré en septembre 2016 à La Grande Boutique, Langonnet (Bretagne)
Enregistrement, mixage et mastering : Jacky Molard
Production et direction artistique : Vincent Zanetti
Buda Musique 860307

AVAILABLE NOW ON
Image button
SHARE ON

REVIEWS

Si les traditions maliennes savent parfaitement s’accommoder de l’électricité pour s’adapter aux tournures rock, pop ou funk, il n’en demeure pas moins que leur enchantement premier doit tout à l’acoustique, aux chaleurs du bois, à la vibration de la corde. Les guitaristes Samba Diabaté et Vincent Zanetti s’attachent à restituer les incomparables beautés de ces formes musicales tout en les confrontant délicatement au violon de Jacky Molard et à la contrebasse d’Hélène Labarrière. Travail de fins ciseleurs, où le temps même s’expérimente autrement, et qui commande de tout arrêter pour écouter gravement, recevoir l’enseignement profond de cette musique.

Louis-Julien NicolaouLes Inrocks

It would be fair to describe the resulting musical mix as being inspired by, rather than based on or derived from, the Manding tradition; the exception would be the short but exquisite track of Samba playing a solo on the n’goni. Another high spot comes on a very sensitive interaction between Samba’s guitar and Vincent’s djembe playing on Les Bouffons, but in truth Samba’s guitar provides interest throughout, especially if you try to play a game of « spot the influences » in his playing. That he sounds at times like a fellow-Bamako resident guitarist Djalimady Tounkara should not surprise anyone but licks and runs that derive from Django Reinhardt certainly do!

Vic SmithfRoots Magazine

MANDE KULU