VINCENT ZANETTI & SAMBA DIABATE

KALA JULA

Sans cesse en mouvement entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe, Vincent Zanetti et Samba Diabaté créent Kala Jula en 2011. Essentiellement instrumentale et acoustique, leur musique est profondément enracinée à la fois dans les traditions mandingues, le blues et le jazz.
Entièrement dédié à des compositions originales, leur répertoire a déjà fait l’objet de trois CDs, tous publiés par le label parisien Buda Musique, et de nombreux concerts en Suisse, au Mali, en France, en Belgique, au Royaume-Uni, au Cap-Vert, au Portugal et en Israël.

Brillant ambassadeur de la tradition musicale des griots du Mali, Samba Diabaté fait partie des guitaristes les plus appréciés de Bamako. Son jeu se distingue autant par sa richesse rythmique que par son sens lumineux de la mélodie. De Toumani Diabaté à Cheick Tidiane Seck, les plus prestigieux ambassadeurs contemporains des musiques mandingues font appel à lui.

Multi-instrumentiste, compositeur et producteur, journaliste et ethnomusicologue, spécialiste des traditions musicales d’Afrique de l’Ouest et de l’accompagnement de la danse, Vincent Zanetti est un des rares maîtres blancs du tambour djembé et des rythmes mandingues. Acteur important des musiques du monde en Suisse, il est également donso, membre de la vénérable et séculaire confrérie initiatique des chasseurs du Mandé, au Mali. Au sein de Kala Jula, il est le porteur de parole, conteur ou griot selon les contextes.

La sortie de leur dernier album « Mande Kulu » en quartet à suscité de nombreuses réactions élogieuses de la part des internautes et de la presse. Avec Hélène Labarrière à la contrebasse et Jacky Molard au violon, ce nouveau chapitre des aventures musicales de Samba et Vincent est un voyage à la découverte de sonorités inexpérimentées.

« Travail de fins ciseleurs, où le temps même s’expérimente autrement… »

« Si les traditions maliennes savent parfaitement s’accommoder de l’électricité pour s’adapter aux tournures rock, pop ou funk, il n’en demeure pas moins que leur enchantement premier doit tout à l’acoustique, aux chaleurs du bois, à la vibration de la corde. Les guitaristes Samba Diabaté et Vincent Zanetti s’attachent à restituer les incomparables beautés de ces formes musicales tout en les confrontant délicatement au violon de Jacky Molard et à la contrebasse d’Hélène Labarrière. Travail de fins ciseleurs, où le temps même s’expérimente autrement, et qui commande de tout arrêter pour écouter gravement, recevoir l’enseignement profond de cette musique.»

Louis-Julien Nicolaou – les inRocks – 29.04.2017

Lire et/ou télécharger l’article complet